• LA FABLE DU CONTRIBUABLE

    Le jeune contribuable ayant dépensé tout l'été se trouva fort dépourvu quand septembre fut venu, pas un seul petit pascal ni même économie sur compte compte postal...

    danseurs

    Il alla crier malheur chez le percepteur, son débiteur, lui priant de lui accorder quelque délai pour payer, juste le temps de se renflouer....

    - Je vous paierai, lui dit-il tout honteux, avant la St Martial, majoration et capital.

    Le percepteur n'est pas prêteur, c'est là son moindre défaut.percepteur

    - Qplanche à voileue faisiez vous au temps chaud ? dit-il à son débiteur.

    - Nuit et jour, à tout venant je dépensais ne vous déplaise !!!

    - Vous dépensiez ? j'en suis fort aise... et bien ... payez et mensualisez vous maintenant.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :